Agriculture biologique

L’agriculture biologique est un mode qui refuse l’utilisation des engrais chimiques afin de favoriser l’utilisation des pratiques agricoles traditionnelles (comme la jachère).

Le terme est apparu durant les années 1950 pour contrer le système de production agricole, qui a mis en place des produits de synthèse dès le 19ème siècle.

Des fédérations sont créées afin de regrouper des agriculteurs « bio » qui se plient à plusieurs cahiers des charges pour obtenir et conserver le label AB.Ces cahiers des charges comprennent plusieurs lignes importantes dont :

  • L’utilisation d’engrais naturel (compost, lisier, purin)
  • L’interdiction d’utiliser des intrants (engrais, phytos) de nature chimique
  • Une rotation limitée des cultures, un élevage peu intense… afin de préserver l’état des sols pour les cultures suivantes.

Dans le milieu de l’agriculture biologique et celui de la fertilisation agricole, on fait appel à des substances d’origine :

L’environnement et les méthodes agricoles utilisées sont pris en compte pour pratiquer l’agriculture bio dans les meilleures conditions. Elle s’oppose entièrement aux pratiques de l’agriculture intensive.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *